Very excited about publishing our second interview on Un Beau Travail!

Alexia Nokovitch was kind enough to answer our questions about her brand, Année, her creative process as well as what it’s like to be an entrepreneur in the fashion industry.

 

  • Pourriez vous vous présenter? Qui est derrière ce projet? Etes-vous seule ou avez vous une équipe? Aviez vous travaillé dans l’industrie de la mode avant de vous lancer? Who are are you? Who’s behind this project? Do you have a team? Have you ever worked in the fashion industry before?
 
Je m’appelle Alexia Nokovitch, j’ai 29 ans, presque 30 (!)Je suis diplômée en Stylisme-Modélisme (LISAA) et en Communication Visuelle (ECV) et ai fondé ANNEE en 2015 après avoir travaillé pendant deux ans pour une start-up de prêt-à-porter masculin. J’ai deux associés qui me conseillent au quotidien, et des équipes extérieures à la société (usines, ateliers de confection, agents) qui travaillent avec moi depuis deux ans
My name is Alexia Nokovitch, I’m 29, almost 30(!).  I graduated from LISAA fashion school in Paris and from ECV in visual communication and I started ANNEE in 2015 after working for a menswear startup for a couple years. I have two partners who advise me daily, and I work with people outside of the company (factories, workshops, agents etc.)
 
  • Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans ce projet? Et pourquoi une marque de foulards? Why did you start this project? Why scarves?
 
Un cocktail de beaucoup de choses. D’abord, le besoin de créer et l’envie d’être libre. C’est un peu mon équation du bonheur, car l’un ne va pas sans l’autre : je suis incapable de créer si je ne me sens pas libre, et je ne me sens pas libre si je ne peux pas créer. Créer ma marque c’était aussi créer ma propre entreprise, et donc, mon rythme à moi, soutenu et efficace, mais aussi rapide et lent, parsemé de challenges, de paris, de risques, de petites victoires quotidiennes. Ensuite, j’avais envie de raconter une histoire. Dans notre monde, je trouve que c’est important qu’il y ait encore de belles histoires à raconter ou à écouter. A travers ANNEE, je ne voulais pas juste créer un produit, je voulais raconter une histoire où le Temps défile… en dessins. Un peu comme un livre d’images où le foulard est une page de cette histoire.  A mix of many things. First of all, the need to create and be free. That’s where my happiness lies, one doesn’t go without the other: I can’t create if I’m not free and if I don’t feel free I can’t create. Creating my brand but also my company, and therefore my own rythm, steady and efficient, but also, slower, full of challenges, bets, risks and small victories. Second of all, I wanted to tell a story. In our world, I think it’s important that there are still stories to tell or listen to. Through Année, I wanted to create a product, but also a story where times flies…as drawings. A bit like a picture book where a scarf would be a page of a story.
 
  • Quelles sont vos sources d’inspiration? Where do you get your inspiration from?
Je m’inspire de tout sauf de la mode, pour préserver une certaine singularité. L’Art reste ma principale source d’inspiration, avec l’architecture et la nature. Et mes voyages. I get inspiration from everything but fashion, I want to ensure my design remain a bit singular. Art is my main source of inspiration, with architecture and nature. And my travels, also.
 
  • A-t-il été aisé de trouver le nom de votre marque? Pourquoi Année? What is hard to find the name of your brand? Why Année (year in French)?
Assez en fait. Je ne voulais pas créer une marque éponyme à cause de mon nom famille qui est Russe. Je suis complètement Française et ne parle pas un mot de Russe ! La confusion aurait été énorme. Et puis je ne tiens pas particulièrement à être mise en avant. Derrière un nom, il y a une personne, derrière un mot, il peut y avoir tout un monde. J’ai fait plusieurs brainstormings autour de ce que j’aimais, et de qui m’intéressait. Omniprésent, le Temps s’est détaché de la liste, comme une obsession. ANNEE c’est donc la mesure abstraite du Temps, et moi cachée derrière : Alexia Nokovitch Née
Quite hard actually. I didn’t want to create an eponymous brand because my last name is Russian. I’m completely French and I do not speak a word of Russian. The confusion would have been huge. And I also don’t really want to be under the spotlight. Behind a name, there’s a person, and behind a word, there can be an entire world. I did several brainstorming sessions around what I liked and what I was interested in. Ever-present was the idea of time, it stood out like an obsession. ANNEE is the abstract measure of time, and hidden behind it is me: Alexia Nokovitch Née (born)
  • Pourquoi maintenir une production française? Why maintain your production in France?
C’est à la fois par fierté et désir d’engagement, et à la fois par esprit de contradiction. J’adore prouver tous les jours de ma vie, que notre génération n’est pas une génération française désabusée et désintéressée par le sens de « l’intérêt général », et que nous portons avec nous une vision du futur de la France très éloignée de tous les clichés qu’on nous colle. Je suis fière de produire mes produits en France. Derrière un foulard ANNEE, et c’est ce qui est beau, il y a presque 10 personnes qui ont contribué à sa fabrication. Car il n’y a pas que moi et mes dessins ! Il y a les directeurs commerciaux de mes usines et ateliers, les coloristes, les ingénieurs textiles, les techniciens, les confectionneurs, les petites mains qui emballent et celles qui expédient. Alors avec ANNEE je ne contribue peut-être pas encore au développement de la France, mais je contribue au moins un tout petit peu au maintien de ses savoir-faire. Out of pride mostly, and I love to prove everyday that my generation is not disconnected from the “common good”, and that our vision of France’s future is far away from all the clichés. I’m proud to produce my scarves in France. Behing every Année product, there are almost 10 people who participated in its creation. Because it’s not just me and my drawings, it’s also the factories and workshops, the textile engineers, the technicians, the manufacturers, the people who pack and ship the products. So with Année, I might not contribute to the development of France but I contribute at least a little to the survival of French craftsmanship.
 
  • En tant que jeune marque, cela a t il été dur de convaincre vos partenaires de travailler avec vous?  As a young brand, was it hard to convince your partners to work with you?
Oui, ça a souvent été dur, et cela arrivera surement encore.
 It was and it will still be the case.
  • Quel a été le plus gros obstacle à votre volonté de produire en France? What was the biggest obstacle when you decided to produce in France?
Au début de la création d’ANNEE, le refus des usines de travailler les petites séries. Quand on commence et que l’on a peu de financement, produire à une échelle industrielle est impossible. Peu d’usines sont enclines à vous aider à vos débuts. J’ai finalement rencontré des partenaires qui m’ont donné ma chance, mais cela n’a pas été facile.
At the beginning of Année, it was the fact that several factories refused to work with us. When you start and you have little means, it’s hard to produce on an industrial scale. Thankfully, I met partners who gave me a chance, but it was not easy.
  • Quel est votre plus grand succès? Et votre plus grand échec? What’s your biggest success? Your biggest failure?
Je ne sais pas vraiment. Mon plus grand succès c’est sûrement de continuer 🙂 I don’t really know. My biggest success is probably to be able to keep going 🙂
 
  • Qu’est ce qui distingue et caractérise les produits Année? What’s special about Année’s products?
Les foulards ANNEE se distinguent d’abord graphiquement. Les compositions sont asymétriques, souvent épurées, centrales, contrairement aux imprimés habituels dans l’univers du foulard. Ensuite, stylistiquement, les foulards ANNEE sont hybrides, versatiles. Avec des dimensionnels uniques, qui s’adaptent à vos coiffures, à votre taille ou à votre cou. Our scarves look very different. Compositions are asymetrical, pared down, central, unlike what you usually find in other scarf brands. We also use peculiar dimensions so that our scarves can be used in hairdos, around your waist or your neck.
  • Est ce votre première entreprise? Is it your first company?
Oui ! Yes!
  • Comment avez vous pû financer votre projet? Cela a t il été aisé? How did you fund you business? Was it easy?
Grace à mes associés qui ont investit dans la société pour que nous puissions démarrer. Thanks to my business partners who invested in the company so we could start.
 
  • Pensez vous qu’il est facile d’être entrepreneur en France? Do you think it’s easy to start a business in France?
Je pense que ça n’est pas facile d’être un entrepreneur en France mais aussi ailleurs. C’est le jeu. Mais il y a beaucoup de métiers qui ne sont pas faciles, nous n’avons pas le monopole ! It’s not easy, here or elsewhere, but that’s the name of game. There are a lot of jobs that are not easy, we do not have the monopoly!
 
  • Aimeriez vous étendre votre gamme ou souhaitez vous vous en tenir aux foulards? Would you like to expand your range or would you like to stick to scarves?
Oui, nous souhaitons étendre nos gammes ! Cela commencera dès septembre, avec la sortie de notre nouvelle collection ! We’re already expanding! It will start as soon as september, with our new collection!
  • Où rêveriez vous d’être dans 5 ans? Des flagship stores à NYC et dans le Marais? 🙂 Where would you love to be in  years? A flagship in NYC or in the Marais?
Dans 5 ans, j’aimerais avoir ouvert notre première boutique, effectivement le Marais serait un super emplacement, mais ça pourrait être aussi le 9ème. In 5 years, we would have our own store hopefully, the Marais would be great, but it could be the ninth.
 
  • Quelque chose à ajouter? Un conseil aux futurs entrepreneurs? Anything to add? A piece of advice for wannabe entrepreneurs?
Oui, un seul : Entreprenez ! 😉
Only one: go for it! 😉
Sharing is caring!Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Share on Tumblr0Share on StumbleUpon0Email this to someone